Littérature

On pourrait séparer la littérature en plusieurs sous-catégories.

D'abord, recensons tout ce qui est publié sur internet. Ça fait déjà beaucoup! Mais tout ce qui est publié sur internet ne dit pas tout.

Beaucoup de livres restent dépositaires d'une information plus riche que ce que l'on trouve dans des sites web, comme celui-ci et d'autres, que je cite dans la section des liens.

Certains ouvrages sont écrits à des niveaux très techniques, voire scientifiques, et regorgent de formules mathématiques et d'équations impossibles à déchiffrer pour le commun des mortels. Par exemple, personnellement, j'ai toujours rêvé d'utiliser l'analyse en composante principale (principal component analysis) mais je ne possède pas les bases théoriques pour en comprendre la nature, même si je me considère un auto-didacte appliqué.

Beaucoup d'ouvrages traitent de Photoshop et consacrent un chapître au réglages des couleurs (Color Settings ou Ctrl+Alt+K). Mais leur couverture du système reste, somme toute, maigre.

Pour s'y retrouver, il faut consommer un mélange d'ouvrages théoriques sur la physique, la lumière, la colorimétrie, la science des couleurs, et un mélange de livres pratiques, du style Photoshop, bien sûr, mais sans perdre de vue qu'il est souhaitable de comprendre intimement l'application du système ICC, en étudiant, un tant soit peu, les spécifications ICC elles-mêmes, puisque, après-tout, c'est un système appliqué, le système de la ICC.

Et il ne faut pas craindre de se salir les doigts un peu, en expérimentant avec des logiciels du domaine public tels que Argyll et LittleCMS.

Je recommanderais aussi de vous abonner à quelques listes (il n'y en a pas beaucoup) USENET consacrées à la gestion de couleur, comme la liste d'argyll, bien sûr, et la non moins célèbre liste ColorSync d'Apple. On peut beaucoup apprendre à lire les échanges et pourquoi pas, y participer à l'occasion? Je me rappellerai toujours mes premières interactions, ce que je pouvais être fébrile, de correspondre directement avec Bruce Fraser et Tom Lianza.

Un des principaux ingrédients de la gestion des couleurs reste, à mon avis, l'expérimentation active, l'utilisation de logiciels utilitaires tels que BabelColor PatchTool et CT&A qui, couplés à un instrument de mesure comme le EyeOne de X-Rite, permet de comprendre encore plus finement les bases de la gestion des couleurs.

www.brucelindbloom.com

Je pense ne pas me tromper en affirmant que le site de Bruce Lindbloom reste, dans le domaine de la gestion des couleurs ICC, "le" site par excellence à visiter sur internet, lorsqu'il s'agit de s'entendre sur l'interprétation des profils, des espaces couleurs, des calculs de différences et une foule d'autres concepts reliées à la colorimétrie. Bruce Lindbloom a généreusement donné de son temps et partagé son expertise en montant ce site web de toutes pièces qui rend hommage à la couleur.

Image synthétique référence générée par Bruce
Image synthétique référence générée par Bruce

Qui est Bruce Lindbloom? Je l'ai connu au début des années 2000 en travaillant pour l'ICGQ sur la gestion de couleur. Nous utilisions alors un logiciel sur Mac OS9 appelé Color Synergy. Bruce a travaillé sur la programmation de Color Synergy et nous a beaucoup aidé dans la fabrication des profils de presse et la compréhension des transformations à l'intérieur du système ICC. Bruce avait (et a toujours) une parfaite compréhension de l'implantation de la chaîne ICC, dans Photoshop, mais aussi dans le langage PostScript.

Ne manquez-pas de cherchez sous la section Info, le Lab gamut display, en QuickTime, un chef d'oeuvre d'ingénierie d'animation 3D qui vaut à elle seule le déplacement. Cette animation montre le volume des couleurs spectrales visibles par l'Observateur de référence 1931/2. Autrement dit, l'espace d'interchange interne de Photoshop.

Animation QuickTime de l'espace CIE Lab
Animation QuickTime de l'espace CIE Lab

Profitez-en pour jeter aussi un coup d'oeil, plus bas, aux autres animations dans la page. CIE XYZ et CIE xy ont des formes différentes mais représente la même vision des couleurs que Lab.