Harmonie des couleurs (5 de 6)

L'empire du jaune / bleu

Dans cette page, je me concentre sur l'opposition ou harmonie entre le jaune et le bleu. Commençons par une visite chez le Maître. Je ne sais plus combien d'autoportraits VanGogh a peint de lui-même mais celui ci est remarquable par la palette épurée des couleurs, mettant en vedette du jaune et du bleu.

Autoportrait, VanGogh
Les premiers éléments visuels qui dominent dans cette toile sont l'usage du jaune et du bleu, le bleu qu'on devine "bleu d'outremer".

La première couleur qui me frappe, en quantité, dans cette peinture, est le jaune, les riches nuances de jaune qui virent à l'ochre et à l'orange. VanGogh maitrise parfaitement la lumière dans le jaune, si on remarque le volume créé dans le chapeau, créé par la déclinaison du jaune vers l'ochre et l'orange. Donc, pourquoi le jaune domine? Premièrement parce que c'est la couleur la plus saturée et deuxièmement, parce c'est la couleur la plus éclatante ou de plus grande luminosité dans cette oeuvre.

Quand on regarde une oeuvre, une image, toute scène naturelle, notre regard automatiquement repère la plage de plus grande valeur en termes de luminosité, et procède ensuite à partir de cette référence pour le reste de l'analyse de tons. C'est l'équivalent du White Point, dans le cas des Profils ICC.

Pour en revenir à l'image, une fois le jaune décodé, notre système visuel va automatiquement rechercher les autres zones de couleur saturée dans l'image et tombe sur le bleu de la chemise de VanGogh, qui a des airs de bleu d'Outremer.

Jaune et bleu? Voilà un puissant tandem que le système visuel reconnait instantanément. Qu'est-ce qui est "jaune" et "bleu" dans la nature? Le ciel et les champs de blé? Les couchers de soleil sur fond de ciel bleu? Ce que je dis c'est que sommes programmés génétiquement pour interagir avec ces deux couleurs.

Ci-dessous, une autre peinture mettant en scène le jaune et le bleu. Il s'agit cette fois d'une toile de Monet représentant un lever de soleil sur la Seine, le fleuve. Remarquez la richesse de la palette des bleus et les incendies allumées par le jaune, sur les arbres, jusque dans les reflets de l'eau. Monet sait exactement comment restituer la lumière dans ses toiles.

La Seine le matin, de Monet
Une peinture de Monet où le bleu de la nuit succède au jaune du jour. C'est finalement la représentation du jour et de la nuit, le jaune et le bleu, pourrait-on dire, symboliquement.

Pour rester dans le bleu et le jaune, et puisqu'on parle de Monet,  voici une scène qu'à peint Monet à plusieurs reprises. Il est intéressant de noter son évolution mais le point important est de considérer l'emploi du bleu et du jaune. 

Monet, Coucher de soleil
Dans ce cas-ci, Monet a abondamment utilisé du jaune, du rouge et de l'orangé pour peindre cette scène de coucher de soleil.

Les reflets du ciel jaune sur l'eau, le soir, avant que ne disparaisse la lumière naturelle, nous donnent l'opposition du jaune et du bleu. Dans cette oeuvre, je dois reconnaître que le bleu se retrouve en minorité, par rapport aux teintes jaunes, orangées et rouges. Mais on peut en déduire une des soures naturelles de cette opposition de couleur si classique dans la peinture, les arts, les communications et la photographie.

Chemin près de Arles, de VanGogh
VanGogh, chemin près de Arles. Voici un autre exemple de l'application du jaune et du vert. Bien sûr, dans ce cas-ci, on note aussi la présence du vert en plus du bleu.

Ici, dans cette toile, le chemin est peint en vives tonalités de jaune, presque irréel. Mais c'est la dynamique des couleurs recherchée. On peut s'interroger sur la symbolique de l'image mais je crois que je vais me limiter à admirer l'interaction du jaune et du ciel bleu.

Coucher de soleil sur Fort Lauderdale
Impossible de demeurer insensible à un pareil coucher de soleil.

La photographie nous renseigne sur la relation naturelle qui entoure l'usage du jaune et du bleu, comme dans ce coucher de soleil. Oui, on distingue bien des orangés à la ligne de l'horizon, en plus du jaune, mais, il est clair que la grande vedette de cette scène n'est pas l'orangée même si elle confère de la chaleur à l'image. Quand notre oeil regarde cette image, instantanément, je prétends que notre regard fait l'intégration de toutes les luminosités et qu'il en retire d'abord du jaune, ensuite, du bleu et ensuite des nuances d'orangé. Surtout dans une scène pareille qui est gravée dans la mémoire génétique de l'humanité. Donc, pour le système visuelle, c'est une autre manifestation de l'oppposition jaune-bleu dans la nature.

Il y a quelque chose de presque spirituel entre le jaune et le bleu? On pourrait avancer que, du bleu, ou la nuit, à l'aube, l'humanité reprend vie grâce au jaune, et le soir, au crépuscule, l'humanité meurt lors du passage du jaune au bleu. Oui, un peu fou...

Peinture mettant en vedettes des urnes de couleur
Trois urnes de couleur.

Dans cette peinture, qu'est-ce qui nous frappe en premier? Une fois la scène parcourue de haut en bas par notre système visuel, je crois que c'est la présence du jaune qui retient le plus notre attention. Sans doute à cause de la sa luminosité plus élevée mais, sans doute aussi, du fait de la proximité d'une importante source de bleu, à sa gauche. Alors, encore une fois, le jeu du jaune et du bleu. Remarquez que l'artiste a aussi disposé une troisième urne de couleur dans sa peinture, une urne de couleur verte. Elle est en plus petite quantité, pour ne pas trop faire concurrence au bleu, et elle est disposée immédiatement à gauche de l'urne bleu. Si on regarde attentivement, on découvre une quatrième urne de couleur dont je vous laisse identifier la couleur...

Affiche du mondial de soccer 2014
Voici une affiche qui fait partie d'une série créé à l'occasion du Mondial de soccer au Brésil en 2014. C'est une illustration vectorielle produite dans Adobe Illustrator.

Bien sûr, ce qui frappe le regard d'abord et avant tout dans cette affiche est l'importante surface de l'image occupée par le jaune, le maillot du joueur. On remarque le travail de nuancement dans les plis du tissu de manière à donner plus de dimensions au vêtement. Mais l'autre grande vedette de l'affiche, si je puis m'exprimer ainsi, c'est le bleu, le bleu sur lequel les cinq étoiles jaunes n'ont aucune difficulté à se détacher et donner presque l'apparence de l'or.