Harmonie des couleurs (4 de 6)

Harmonie de couleur à plusieurs ("One to Many")

Dans cette page, j'essaie de présenter des oeuvres d'éclat. La palette de VanGogh est parfois terne, volontairement, sans doute, mais elle peut, au contraire, briller de milles feux. C'est le cas de cette oeuvre, une de ses innombrables de nature morte. Au menu, des bleus céruléens, des verts émeraudes, des jaunes, des dorés, de chaleureux  orangés, des bruns et un peu de pourpre dans une transition vers les ombres. 

Vase de fleur, VanGogh
Cette toile est un régal pour l'oeil. Avant tout une question de préférence, elle m'interpelle par la richesse de ses verts, de ses orangés et de ses bleus. Un joyeux foisonnement.

La première couleur qui me frappe, en quantité, dans cet ensemble, est le bleu, le bleu qui danse avec le vert et les taches blanches. Ensuite, vient le vert, une riche palette qu'on sent presque prendre vie dans la toile. Les reflets de lumière sur le vert, en jaune, sont parfaits. Aucun écho discordant. Entre le vert et le jaune, on note une continuité naturelle puisque, d'un point de vue pigmentaire, comme on le sait, il y a toujours du jaune dans le vert. De même, on dira, pour le rouge, que si on y regarde bien, il n'est pas possible de dissocier le caractère du jaune dans le rouge. Fascinant! Je sais. Il n'y a pas de couleurs rouge dans cette toile mais c'est pour expliquer la relation d'inclusion d'une couleur dans une autre.

Soit dit en passant.. // J'aimerais en profiter pour rappeller au lecteur la position du jaune dans le spectre des couleurs visibles, qui est situé à cheval entre le vert et le rouge. On peut échaffauder toutes sortes de théories autour de cette idée? La relation symbiotique, dans notre système visuelle, entre le rouge, le jaune et le vert ne me semble pas si farfelue. Souvenez-vous que la couleur est une réponse de l'organisme.

Aspect du spectre visible des couleurs
Spectre des couleurs vibles. Il manquerait du violet à l'extrémité gauche et du cyan entre le vert et le bleu mais, pour les fins de discussion, ça va.

Donc, si on résume cette oeuvre de VanGogh, il s'agit de 1/3 de Bleu, 1/3 de Vert et 1/3 de Jaune, plus ou moins. Le bleu et le vert sont les couleurs qui dominent et sont renforcés par les tonalités d'orangé et de jaune. Une valse en quatre temps, finalement?

Pour rester dans le bleu et le vert, voici une autre oeuvre de VanGogh dédiée, celle-là, à la gloire de ces deux couleurs. C'est une scène naturelle, un paysage.

Pour rester dans le bleu et le vert
Je ne connaissais pas cette oeuvre de VanGogh auparavant. C'est la première fois que je vois une étude aussi tranchée du bleu et du vert dans une de ses toiles. Remarquable.

Si je puis me permettre, les couleurs de cette oeuvre exploitent la partie "bleu-vert" du spectre des couleurs, celle à gauche, avec débordement contrôlé vers des teintes de jaune-vert. D'ailleurs, beaucoup des verts dans cette palette comportent de bonnes doses de jaune. C'est ce qu'on appelle "du jaune dans du vert", en correction sélective, dans Photoshop, dans l'outil "Selective Color". Très belle illustration (peinture, je veux dire) de ce principe.

Le bleu et le vert est une association classique. On la retrouve partout, partout, partout, partout, dans le design, dans la mode, les vêtements, les intérieurs, les catalogues, les produits industriels, c'est un des couples de couleurs qui a le mieux réussi dans l'espace moderne.

Peinture de Monet, à Giverny
Voilà une oeuvre de Monet qui célebre le mariage du vert, du turquoise et du bleu.

Quel riche nuancement! Des verts, des turquoises, des bleus, un peu de violet pour les contours des nénuphars, qui accentuent l'apparence des ombres, quelques fleurs, une oeuvre riche à explorer visuellement. Tout sauf terne!

Photographie d'un petit oiseau
Une espèce d'oiseau colorée photographiée au milieu de baies sauvages.

Prochaine image. Je suis peut-être trop sensible à la nature mais la découverte de ce petit animal singulier, au plumage verdâtre, m'enchante. D'abord, je remarque la transition du vert au bleu, sur la tête, et du bleu au jaune, sous le bec, séparé d'une ligne d'orangé ou de rouge. Les verts sont beaucoup plus saturés sur la tête que sur le corps.

Outre la couleur rose des baies sauvages qui me paraissent en harmonie avec la couleur du plumage, je dois remarquer la couleur du fond de l'image, couleur unie d'un gris chaud, qui me permet d'apprécier davantage l'animal dans son environnement. Quelles conclusions tirer de cette image? Encore une fois, le travail du vert et du bleu, et remarquez les proportions de chacune? Aussi, la dynamique entre les baies rosacés et le fond, gris chaud. Ce qui me fait dire que le gris s'harmonisera toujours avec n'importe quelle couleur. Merci au photographe annimalier qui a le mérite d'avoir croqué cette photo pour la partager sur les réseaux sociaux, pour notre plus grand bonheur visuel.

Annonce Volkswagen Beetle
La Volkswagen Beetle, symbole d'une génération.

Dans la foulée du doux plumage vert lime du petit oiseau vedette de l'image précédente, je présente une annonce publicitaire où le vert domine encore. On reste, pour l'essentiel, dans des tonalités froides, du vert, du bleu, du cyan, du vert lime et très peu de magenta. D'ailleurs, on remarquera la splendide et étonnante tenue du jaune au voisinage du magenta, deux teintes qui, au premier abord, ne semblent pas s'associer naturellement, comme s'il y avait quelque chose de "criard" entre ces deux couleurs, une repoussant l'autre? Pourtant, une recherche du côté de la botanique révélera sans doute plusieurs espèces de fleurs qui jouent le jaune et le magenta? Comme quoi, il ne faut pas trop avoir de "a priori" en matière d'harmonisation des couleurs.

Affiche de ballet
Voici une affiche de ballet qui n'hésite pas à exploiter la couleur des corsages des danseuses pour en faire une partie de la trame de fond de l'affiche. Le bleu-vert complète le trio avec le rouge et le vert. Il est intéressant de remarquer que ce bleu-vert et ce rouge s'apparente étrangement aux teintes 5R et BG chez Monsieur Munsell? Qui prédisait une harmonie visuelle entre ces deux teintes. Le monde est petit :-)

La structure graphique de cette affiche est simple et empreinte d'une grande cohérence visuelle, grâce aux trois fonds de couleur à l'arrière-plan, qui se fondent avec l'image, par effet de transparence dans Photoshop.  C'est comme si les formes gracieuses des silhouettes des danseuses s'opposaient à la structure géométrique répétée du fond de l'affiche? Bien sûr, les rapports entre les couleurs des corsages des deux ballerines "vertes", "rouges" et les fonds de couleur sur lesquelles elles figurent confèrent une forte continuité visuelle à l'ensemble. Idéalement, on aurait voulu, pour respecter le thème de l'harmonie visuelle, que le corsage blanc de la danseuse de droite ne soit pas blanc, mais d'une teinte bleuté, comme le fond de couleur sur lequel elle est placée?