Le Gamut Warning

Le concept des couleurs dites non-imprimables, associé au  Gamut Warning, terme anglais que l'on retrouve dans Photoshop sous le menu View (Ctrl+Shift+Y), ne livre pas facilement ses secrets. Pourtant, c'est un phénomène important qui mérite d'être étudié, au même titre que les conversions de profils ICC, puisque tout le traitement de la couleur numérique en est imprégné. De quoi s'agit-il au juste?

Comparaison de gamut de couleurs
Gamut de l'imprimante Canon Pro 900

Pour en comprendre le sens, partons d'une observation toute simple, la synthèse additive des couleurs. Comme tout monde sait, on peut, par mélange, à partir de trois couleurs, rouge, vert et bleu, par exemple, former l'ensemble  des couleurs visibles. Mais par quel prodige cela est-il possible?

 Cela fait vraiment apparaître TOUTES les couleurs visibles? En théorie, oui, c'est le cas mais en pratique, cela dépend de la pureté des sources de lumières employées, rouge, vert et bleu.

Du fait de cette limitation, il faudra se contenter d'un sous-ensemble des couleurs visibles. C'est cette idée de sous-ensemble qui nous mène au coeur du concept de Gamut de couleur et, par extension, à la définition de Gamut Warning dans Photoshop.

Le «Gamut», dans le domaine de la couleur, est une étendue, au même titre qu'une patinoire de hockey est une étendue. Un lac est une étendue. Par étendue, on peut ententre «surface» ou «volume» mais il faut se représenter quelque chose qui a une limite physique, comme, par exemple, le périmètre d'une patinoire. C'est un fait bien connu que les patinoires européennes sont plus larges que les patinoires américaines. C'est toujours l'idée de «patinoires» mais vous voyez bien qu'il convient de préciser le type de patinoires, sinon la description peut être ambigüe.

  La surface de la patinoire est un excellent analogue de Gamut. Dans le hockey, la limite physique est établie par la taille de la patinoire. Dans la couleur, la limite physique est établie par la pureté des colorants de base (primaires ou secondaires, selon le type de synthèse de couleur). C'est la pureté des colorants de base dans tout système de reproduction qui détermine le Gamut des couleurs réelles ou atteignables.

Synthèse Additive RVB des couleurs
Mélange additif des couleurs

Démonstration Voici trois cercles de couleurs, disposés aux sommets d'un triangle équilatéral (la forme du triangle n'a pas d'importance mais c'est ainsi qu'on représente des primaires, par convention, dans la littérature scientifique).

Imaginez que ces cercles représentent trois lampes de couleur différentes, une lampe rouge, une lampe verte et une lampe bleue. C'est un fait physique qu'à partir du mélange de la lumière de ces trois lampes, on obtient une gamme des couleurs X.  Cette «gamme» est le Gamut formé par ces trois lampes rouge, verte et bleu.

L'idée de cette gamme est indispensable dans le contexte du traitement de la couleur. On peut la voir sous forme de triangle comme dans le cas de cette figure mais on pourrait aussi, et ce serait mieux, d'un point de vue conceptuel, de la voir sous forme d'un solide à trois dimensions, exactement, en fait, comme dans le cas de la figure au haut de la page qui illustre la gamme des couleurs de l'imprimante Canon Pro 900.

La beauté de cette représentation c'est qu'elle permet des comparaisons entre gammes (Gamut) de couleurs semblables ou différentes. Dans le domaine de la couleur, il est toujours utile de se représenter une gamme par rapport à une autre. De fait, on dira que c'est la différence relative entre les deux gammes qui nous intéresse et qu'on voudra naturellement étudier, et comprendre.

Pour terminer cet article, je vous amène dans le Sélecteur de couleur de Photoshop et je prendrai le cas de la couleur verte saturée suivante, 0 rouge 156 vert 32 bleu.

Sélecteur de couleur de Photoshop
Sélecteur de couleur de Photoshop

Photoshop base tous ses calculs de conversion et de comparaison sur les profils ICC. Dans le cas de cette figure, il s'agit d'un profil RGB, au départ, et d'un profil CMJN, à l'arrivée. Il n'est pas dit que la gamme des couleurs offertes par ces dispositifs de reproduction est identique? C'est exactement ce qui se produit ici et que Photoshop tente de nous montrer, par ce graphique Gamut Warning (Ctrl+Shift+Y).

Ce qui est clair sur la figure, c'est la relation entre la couleur de départ, 0r156v32b, représenté par un cercle blanc, et la gamme de la couleur d'arrivée, représentée par une sorte de trapèze. C'est un peu comme si vous étiez dans une mer de gris et que vous tentiez d'atteindre le rivage, au centre du sélecteur. Le Gamut Warning, c'est la surface en gris, «l'océan»: Photoshop vous alerte que tout ce qui est en gris est non-reproductible ou, comme on entend souvent dire dans la langue anglaise, Out-of-Gamut. Ce qui est reproductible sur cette figure est la région colorée au centre et qui a une forme trapézoïdale. En fait, c'est une forme dans laquelle se trouve un dégradé de couleur, du vert en haut, à gauche, à l'orange, en haut, à droite, au bleu, en bas à gauche, au magenta, en bas à droite.

En résumé, dans cet exemple, j'ai comparé la performance relative de deux dispositifs de reproduction couleur. Dans ce cas, un dispositif RVB et un dispositif CMJN. Le Gamut Warning intervient dans l'image mais aussi dans le Sélecteur de couleur, lorsque vous l'actionnez avec (Ctrl+Shift+Y) ou à travers le menu View. Photoshop montre alors en gris, l'étendue des couleurs différentes d'un dispositif (ou profils ICC) à l'autre.

Il vous reste à apprendre, maintenant, comment interpréter la différence en termes des reproduction...